Aller au contenu principal

Une signature électronique peut-elle être refusée en tant que preuve ?